16 mars 2014

Deux drôles d'oiseaux s'envolent vers l'océan...



Saint Xandre, le 16 mars

Chers « amuse gueules »,

Chères femmes, chers hommes.
A vous tous et toutes, conteurs, conteuses, régisseurs, techniciens, cuisinières, hôtes d’accueil…
Vous avez offert à « Drôles d’oiseaux » un superbe perchoir pour ses musiques et ses histoires, une salle incroyable, un accueil chaleureux…
Mais au-delà du confort et des conditions de travail idéales, vous créez par votre action et votre festival, un lieu de rencontres et d’échanges qui est, soyez en sûr, des plus précieux !
J’exerce un métier qui, comme beaucoup d’autres, exigent rigueur, pugnacité et foi et dans le trouble ambiant, dans le désordre culturel de ce temps vous savez offrir « Au fil des contes » un espace d’humanité et de respect qui me remplit de courage et d’espoir.
Il y a des endroits où ma voix se noie dans la pollution sonore, il y a des endroits où ma voix résonne comme l’écho des barrières que vous avez su franchir et des espoirs qui grandissent.
A toi conteur et à toi Christine qui m’avez ouvert la voie de ce métier, à vous tous « amuses gueules », votre combat n’est pas un hors d’œuvre mais un plat de résistance qui nourrit sans fin mon yaourt intérieur.;)
Alors je vous dis ceci : dévorons ensemble les fruits de notre partage et sans plus attendre mettons nous à table !!
MH