1 déc. 2015

Sauve...


La dernière fois que j'ai chanté mes Soliphonies, c'était le 14 novembre, à Pargny Filain, tout près de Paris.
Et malgré la cheminée et l'accueil chaleureux il faisait un peu froid, dehors et dedans les corps.
Parfois je voudrais que mon chant change nos regards, que la musique s’élève plus haut que le bruit des armes
mais aussitôt les mots s'envolent et m'échappent...
et je perds ma voix...
Le tas de feuilles mortes brûle sous les fenêtres.
Je pense à mes amis d'Algérie.
Je bois des tisanes et puis j'attends..
Certains posent leurs chaussures place de la république.
J'en glisse une paire dans le nouveau repère de ceux qui ont passé la frontière...
Un nid de coccinelle a élu domicile près de la tringle à rideau.
L'arbre à kaki décore le ciel bleu avec des boules oranges.
J'en cueille un, je le mange.
J'attends...
...et doucement ma voix revient..
alors je chante...
et même si ça n'y changera rien,
Je chanterai, encore et en corps,
et jouerai mes Soliphonies ce dimanche 6 décembre
à la maison des Comtes de Sauve.
Sauve, un si beau nom de village...

« La meilleur façon de te sauver toi même, est de lutter pour sauver tout le monde » Nokos Kazantsakis


Merci à Philippe Mondon pour cette magnifique photo.

Les Soliphonies... sont ici
http://www.murielleholtz.blogspot.fr/p/solo-de-poche.html